TOUR DE FRANCE 2020…

Il y a trois semaines qu’il a commencé, aujourd’hui 20 septembre 2020 il se termine.

Un Tour de France pas comme les autres, d’abord la période où il s’est déroulé, ensuite en pleine crise sanitaire. Septembre, au lieu de juillet.

Malgré cela, encore une fois le Tour de France a fait vibrer toute la France. On pensait que le public serait absent, eh bien non ! Il était bien là. Le Tour de France est bel un bien une manifestation populaire, mais aussi et il ne faut pas l’oublier une épreuve sportive mondialement connue.

Un nouvelle fois France télévision a tout mis en œuvre pour nous montrer des images extraordinaires. La course d’abord bien évidemment, mais aussi toutes ces régions traversées et tous ces départements, ces villes et ces villages. Des images fabuleuses de notre France, la belle, la rebelle.

Franck Ferrand une nouvelle fois à la hauteur à nous rappeler des moments historiques vécus dans notre pays.

Des monuments, des paysages, des barrages, des viaducs, des lacs, des montagnes, des cols des endroits déjà visités et d’autres, à ne pas oublier d’y aller. CE QUE NOTRE FRANCE EST BELLE.

Merci à Marion Rousse, Laurent Jalabert, Thomas Voeckler et Thierry Adam pour leurs commentaires, leurs analyses et leurs anecdotes. Ce sont vraiment de vrais professionnels.

Il ne faut pas oublier Alexandre Pasteur qui lui était plutôt occupé à faire des pauses publicitaires (j’avoue que cela m’a un peu énervé) même si je dois comprendre que grâce à cette publicité on peut voir ces ahurissantes images. Mais un peu ça va, d’autant que ce sont toujours les mêmes réclames (la consommation et toujours la consommation), il y en a eu de trop. C’est vraiment dommage, cela gâche le spectacle.

Venons-en aux acteurs, à ces coureurs qui pendant trois semaines donnent tout ce qu’ils peuvent pour mettre en scène cette revue sur route. Une exhibition à ciel ouvert où tous les dangers les guettent. D’ailleurs les nombreuses chutes de cette année le prouvent.

Nos Français :

  • JULIAN ALAPHILIPPE, qui encore fois endosse pour quelques jours le maillot jaune et gagne une étape, mais le tour de cette année n’a pas été à l’image du tour de l’an dernier. Cela n’a pas empêché Julian d’animer la course.
  • THIBAUT PINOT, parti pour le classement général et pourquoi pas la gagne. La chute qu’il a subie au cours de la première étape a effacé son objectif. Ce qui n’a pas empêché Thibaut d’être acclamé, porté par son public comme jamais en passant dans son village. Un moment vraiment plein d’émotions.
  • ROMAIN BARDET, lui aussi a subi une chute qui lui a enlevé tout espoir de figurer dans les premiers du classement général, il a dû abandonner.

Sans oublier le jeune Benoît Cosnefroy, qui a tout mis en œuvre pour garder son maillot à pois, celui du meilleur grimpeur. Les Pierre Latour, Rémi Cavagna, David Gaudu, Warren Barguil etc. Des coureurs que nous reverrons je l’espère encore plusieurs années sur le Tour de France.

Et puis il y a ces coureurs venus d’un peu partout du monde entier, et cette année, deux d’entre eux, ont été les plus fort. Deux Slovènes, Primo Roglič et Tadej Pogačar qui jusqu’à l’avant-dernière étape, se sont battus pour gagner ce tour 2020. Le premier possédait une équipe très forte ce qui n’était pas le cas pour le deuxième. Cela ne l’a pas empêché de prendre le maillot jaune et d’être le patron de ce tour et de le gagner à la veille de ses 22 ans.

Certes, j’avoue rester dubitatif devant l’exploit de Tadej Pogačar, après avoir monté tous ces cols, réaliser ce tour dans la manière où il l’a réalisé toujours devant, faire ce qu’il fait me pose question.

Est-ce réellement un exploit comme certains le disent ?

Il n’y a pour le moment aucune remarque désobligeante ou doutant de quoi que ce soit, mais reprendre 58 secondes et en mettre 59 autres dans les dents sur 36 kilomètres au cours d’un contre-la-montre crée forcément des doutes. Espérant qu’il n’en est rien. Les jours, les mois qui vont venir nous le diront. Il en va de la réputation du Tour de France.

N’oublions pas non plus Peter Sagan (mon préféré) qui avec Sam Bennet, ont tout fait pour gagner ce maillot vert, celui du meilleur sprinteur. Chaque jour où il était possible de gagner un sprint et prendre des points ils n‘ont pas cessé de se battre et d’animer les étapes.

Dans tous les cas, j’ai regardé cela tous les jours sur mon divan, et à la fin de toutes les étapes, je ne sais pas pourquoi, mais j’avais mal, très mal aux cuisses et aux jambes (rire). Comme quoi…

Il faudra attendre neuf mois pour le Tour de France 2021 si tout va bien !

Encore merci à France télévision, aux commentateurs et aux acteurs de cette belle compétition sportive.

L’HÔPITAL N’EST PAS UNE ENTREPRISE… AU SUJET DE LA SANTÉ ON NE PARLE PAS DE RENTABILITÉ !

Hier soir sur France 2 au sujet de l’émission « complément d’enquête » une image sur ce qui se passe à l’hôpital en France.
Une image qui fait froid dans le dos, qui fait peur, qui fait HONTE à notre pays.

Pas assez de médecins, d’anesthésistes, d’infirmières, des salles d’opération pas nettoyées lors des Week-end etc.
Des attentes de plusieurs jours afin de se faire opérer.
Une image de désolation, les services de santé ne sont plus ce qu’ils étaient.

Quand on écoute celles et ceux qui interviennent dans le milieu hospitalier, on tend l’oreille en tenant compte d’abord des conditions inimaginables dont elles et ils doivent travailler, ensuite, une question se pose : quelle priorité s’est donné le gouvernement au sujet de la santé ?

Certes, cela ne date pas d’aujourd’hui, mais cela s’amplifie, tous les secteurs sont aux abois, que ce soit les urgences, les EPHAD, tous les services de santé sont touchés.
Cela démarre par les médecins généralistes où c’est une désertification qui ne cesse de grandir.
Il y a celles et ceux qui y travaillent, et il y a nous les patients.
Entendre et voir ce que nous avons pu entendre et vu lors de cette émission ne donne vraiment pas envie de se faire hospitaliser.
Car parfois, d’après ce qui a été dit on meurt plus vite que ne pas se faire soigner.
J’avoue avoir peur de me faire opérer aujourd’hui.

C’est ce mot de rentabilité qui ne sonne pas avec le mot santé qui pose problème.
Comment peut-on imaginer parler de rentabilité devant des patients malades, qui souffrent et dont il faut tout mettre en œuvre pour les soigner ?
Comment avons-nous pu en arriver à ce stade plus que critique ?

Il faut faire des économies que l’on nous dit et par ailleurs on distribue des milliards d’euros à ceux qui n’ont en pas besoin.
Non ! La santé, ne se soigne pas avec de la rentabilité !
Avec des économies !
Ce sont des moyens financiers et humains qu’il faut à tout prix mettre en place.

Nous sommes un pays riche, le 5ème de ce monde, des médecins Français partent en Afrique régulièrement soigner des becs-de-lièvre et bientôt si cela continu dans ce sens, ce sont les médecins Africains qui viendront soigner régulièrement nos patients pour une simple fracture du col du fémur.

Quelle société de merde où nous vivons ?
Quel monde égoïste avons-nous créé ?

Plus aucune valeur, plus de conviction, de partage, de solidarité, seul l’argent, l’argent roi est devenu une priorité.

Je plains de tout mon cœur, nos enfants et petits-enfants.
Quel monde allons-nous leur laisser ?

Non ! Il ne fait pas bon en macronie d’être malade et de devoir entrer à l’hôpital !

MAIS QUE FONT LES AUTORITÉS INTERNATIONALES ?

JUGÉ ILLÉGAL par le droit International, ISRAËL, continue à coloniser les territoires en Cisjordanie.

Pire, les personnes qui viennent y habiter évoquent la volonté de Dieu. Que ne faut-il pas entendre !

Eh bien NON ! C’EST UNE VOLONTÉ POLITIQUE menée depuis de très nombreuses années par les gouvernements successifs d’Israël.

Israël use du terme IMPLANTATION au lieu de COLONISATION, il faut arrêter de jouer avec les mots, en effet, occuper un territoire, le vider de ses habitants (ici les Palestiniens) pour les remplacer par des israéliens EST CRIMINEL !

Combien de temps, d’années faudra-t-il encore attendre avant que le droit international soit respecté et obligé Israël à le respecter ?

Que fait la France ? Rien ! Absolument rien !

Pour beaucoup moins que cela, ailleurs se serait déjà réglé.

Documentaire à voir jusqu’à la fin.
(Les légendes sur certaines images (en jaune) ne sont pas du fait de France 2).